Projet NOVLANGUE

… ou la « croissance négative » de la réflexion.

Ce sont les mots qui permettent de penser : quand pauvre implique un riche donc une réalité sociale sujette à la rebellion, inventer défavorisé permet de gommer cette réalité… il n’y a plus d’exploiteurs, il n’y a plus d’exploités : seulement un état dû au manque de bol, à la fatalité…
 
Ce n’est pas le hasard, tout est savamment orchestré.

Explications :
NOVLANGUE aujourd’hui

La nouvelle vulgate planétaire

Les mots qui ont fait gagner Sarkozy

Publicités